Spots par Elsa 31.12.2014

Pourquoi Lyon devrait être votre prochaine destination week-end

Pourquoi Lyon devrait être votre prochaine destination week-end

C’est le début du sud, à quelques coups de volants des montagnes, capitale européenne de la gastronomie et sa vie nocturne n’a rien à envier ou presque à Paris. Si Lyon est aujourd’hui une des villes les plus visitées de France, c’est qu’elle le vaut bien. Il serait temps d’aller y faire un petit tour. Pourquoi ? On vous dit tout. 

Pour sa gastronomie

Rendre visite à Lyon a longtemps été un pèlerinage pour la panse. Berceau de Paul Bocuse, de Christian Têtedoie et de la Mère Brazier, pour n’en citer que quelques uns, la ville regorge de pépites culinaires plus communément appelés Bouchons. On oublie son régime post-festivités le temps d’un week-end et on se lance à corps perdu dans les spécialités locales : quenelles, grattons, cervelas, andouillettes et saucissons briochés.

Notre conseil resto : Balthaz’Art

On vous en avait déjà parlé dans notre tour de France du fait maison. Mais l’ancien QG du Parti communiste et son rouge flamboyant mérite la réédite. Situé sur les hauteurs du quartier de la Croix-Rousse, on y mange du frais, du léger et surtout, du goutu.

balthazart

7 Rue des Pierres Plantées, 69001 Lyon

Pour sa scène musicale

Depuis quelques années, la scène lyonnaise se réveille, et le fait en beauté. Portée peut-être par Nuits Sonores, la nouvelle génération d’artistes est à ascendant électro, et ça nous va très bien. Le parrain, Agoria, mais aussi Moi Je…, pépite électro pop, Pethrol et leurs sonorités plus sombres à tendance new-wave, mais aussi Deux Boules Vanille, Erotic Market ou les plus pop Wild Wild Waves. Pour les adeptes du rap, tout va bien aussi. Et c’est le crew l’Animalerie qui mène la danse. Alors, où voir tout ce petit monde ? Et bien là encore, une pléthore d’endroits : Ninkasi, Le Sucre, le Transbordeur

Notre conseil concert : Le Sucre

Ouvert depuis à peine plus d’un an sur le toit de la Sucrière – qui a accueilli les première éditions de Nuits Sonores -, parrainé par Laurent Garnier et Agoria, Le Sucre s’est imposé comme la nouvelle institution lyonnaise. Roller Disco, We Are Reality – bimensuelle gérée par l’antenne lyonnaise de Mercredi Production, Jeudi Booking -, et concerts… le plus dur, c’est de choisir.

 lesucre

50 Quai Rambaud, 69002 Lyon

Pour ses fleuves et rivières

Si Paris a la Seine, à Lyon on se repère grâce aux deux cours d’eau : le Rhône et la Saône. Tout au long du premier, des péniches qui accueillent certains des bars les plus cools de la ville. Le second, une rivière, est plus sauvage. Ses berges viennent d’être aménagées pour une promenade citadine comme en pleine nature. Avec vue sur Fourvière en option.

Notre conseil balade : Île-Barbe – Subsistances

Un sentier réaménagé mais laissé sauvage vous emmènera de la très jolie Ile Barbe (et son excellent restaurant gastronomique pour portefeuille bien garni, l’Auberge de l’Île) aux Subsistances, à l’orée du quartier des Terreaux. Une heure de marche à l’issue de laquelle vous aurez bien gagné votre brunch au Quai des Arts, dans le bâtiment des Subsistances (qui accueille aussi l’école des Beaux Arts de Lyon), avec vue panoramique sur la Saône.

quaidesarts

8bis Quai Saint-Vincent, 69001 Lyon

Pour son shopping

Bien loin de la rue de la République, et ses magasins en chaîne, allez plutôt du côté des Terreaux, où les WESC, Carrarht et compagnie ont élu domicile. Ou aventurez-vous au Village des créateurs où les artisans de la mode, déco et design développent leurs talents made in France. En attendant l’incontournable Marché de la Mode Vintage.

Notre conseil shopping : FripesKetchup

C’est le temple du vintage lyonnais. Pas de foutoir, une sélection au poil, et des pièces de créateurs. C’est chic, on y écoute de la bonne musique et on y trouve des perles à petit prix. Que demander de plus ?

 fripesketchup

25 rue Sergent Blandan, 69001 Lyon

Pour ses alentours

30 minutes de bus et vous y êtes : la campagne, les lacs, les charmants villages et les parcs de plages (si si, c’est vrai, jettez un oeil au Parc Miribel Jonage). Plutôt rando ? Les Monts du lyonnais sont à vous, à pieds ou à vélo.

Notre conseil escapade : La Demeure du Chaos

Située dans le très chic et discret Saint-Romain-au-Mont-d’Or, La Demeure du Chaos est un veritable ovni, un chouïa glauque mais fascinant. Son propriétaire, Thierry Ehrmann, un original ayant fait fortune sur le marché de l’art, y entasse depuis 1999 sculptures, peintures et autres formes d’arts ayant une relation avec le chaos – des vestiges du 11 septembre aux portraits de dictateurs. Plus de 4000 oeuvres par plus de 70 artistes, accessibles gratuitement. Le musée n’enchante cependant pas ses voisins, qui demandent la remise en état de la coquette demeure qu’elle était. L’affaire est en procès depuis plus de 10 ans, sur fonds de liberté d’expression et de l’art.

 chaos

Musée l’Organe, Rue de la République, 69270 Saint-Romain-au-Mont-d’Or

Pour prendre son temps

Lyon est une ville où il fait bon vivre. On évite donc les hôtels hors de prix et on profite.

Notre conseil hôtel : Le Slo Living Hostel

Ouvert ce printemps, l’auberge de jeunesse Slo Living Hostel redonne un coup de jeune à l’hôtellerie à bas prix. Dans des lieux imaginés par des architectes et designers locaux, dans le central et populaire quartier de la Guillotière, les trois fondateurs-globe-trotters ont créé un espace où l’on prend son temps. Une auberge design, des concerts et autres rendez-vous et des chambres confortables pour des prix à partir de 25 euros.

sloliving

5 Rue Bonnefoi, 69003 Lyon